type: post

Accueil

 

Les trois gros essais en cours pour le traitement de la pandémie COVID19

Retour ←

0 Réponse

Les trois gros essais en cours pour le traitement de la pandémie COVID19

Publié le 28/03/2020

Avec environ 15% de patients atteints de COVID19 qui souffrent aussi de maladies graves et des hôpitaux débordés, les traitements pour cette pandémie sont désespérément nécessaires. Donc, plutôt que de proposer des traitements qui partent de zéro et qui peuvent prendre des années à se développer, les chercheurs et les agences de santé publique cherchent à réutiliser des médicaments déjà approuvés pour d'autres maladies et connus pour être largement sûrs. Ils recherchent également des médicaments non approuvés qui ont donné de bons résultats dans les études animales avec les deux autres coronavirus mortels, qui provoquent un syndrome respiratoire aigu sévère.

Les médicaments qui ralentissent ou tuent le nouveau coronavirus pourraient sauver la vie des patients gravement malades, mais pourraient également être administrés à titre prophylactique pour protéger les professionnels de santé et d'autres personnes à haut risque d'infection. Les traitements peuvent également réduire les durées moyenne de séjour en unités de soins intensifs ou de réanimation.

The 3 mega-trials for the treatment of COVID19 pandemic.Les scientifiques ont suggéré des dizaines de composés existants à tester, en mettant l'accent sur les thérapies les plus prometteuses: un composé antiviral expérimental appelé Remdesivir,  les médicaments contre le paludisme Chloroquine et Hydroxychloroquine, une combinaison de deux médicaments anti-VIH le Lopinavir et le Ritonavir,  l'Interféron Bêta (IFN-β), un messager du système immunitaire qui peut aider à paralyser les virus et des corticostéroïdes à faible dose visant à une modulation favorable de la réponse immunitaire.

Ces 3 grosses études ont commencé il y a quelques jours, on les passera rapidement en revue.

 

L'essai DISCOVERY : Rigueur méthodologique

Cet essai européen débuté le 22 mars 2020 est coordonné par l'INSERM en France (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) dans le cadre d'un Consortium Européen. Cet essai inclura 3200 patients européens (Belgique, France, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni). En France, au moins 800 patients COVID19 hospitalisés seront recrutés dans les services de médecine conventionnelle ou en soins intensifs dans les villes suivantes : Paris (Hôpital Bichat), Lille, Nantes, Strasbourg, Lyon. Il est dirigé par Florence Ader, infectiologue au service des maladies infectieuses et tropicales du CHU Croix-Rousse de Lyon.

L'objectif est d'évaluer l'efficacité et la sécurité de quatre stratégies thérapeutiques expérimentales potentiellement efficaces contre le COVID19. Il s'agit d'un essai «adaptatif», ce qui signifie que les traitements expérimentaux inefficaces peuvent très rapidement être abandonnés et remplacés par d'autres molécules issues des efforts de la recherche.

L'essai DISCOVERY comprend cinq bras de traitement :

  • Soins classiques (bras de contrôle)
  • Soins classiques + Remdesivir (dose de charge intraveineuse de 200 mg le premier jour, suivie d'une dose d'entretien
         intraveineuse de 100 mg une fois par jour pendant la durée de l'hospitalisation jusqu'à une durée totale de 10 jours)
  • Soins classiques + Lopinavir + Ritonavir (Lopinavir 400 mg / Ritonavir 100 mg sera administré toutes les 12 h pendant
         14 jours sous forme orale ou sous forme de suspension de 5 ml toutes les 12 h pendant 14 jours via une sonde
         nasogastrique préexistante ou nouvellement placée)
  • Soins classiques + Lopinavir + Ritonavir + IFN-β (Lopinavir / Ritonavir comme ci-dessus; L' IFN-β sera administré par
         voie sous-cutanée à la dose de 44 µg pour un total de 3 doses en 6 jours (jour 1, jour 3, jour 6)
  • Soins classiques + Hydroxychloroquine (sera administrée par voie orale sous forme d'une dose de charge de
         400 mg deux fois par jour pendant une journée, suivie de 400 mg une fois par jour pendant 9 jours ;
         la dose de charge d'Hydroxychloroquine à travers une sonde nasogastrique sera augmentée à 600 mg
         deux fois par jour pendant une journée, suivie d'une dose d'entretien de 400 mg une fois par jour pendant 9 jours)

L'affectation des patients aux différentes modalités de traitement sera randomisée, c'est-à-dire par tirage au sort en ouvert. L'analyse de l'efficacité et de la sécurité du traitement sera évaluée 15 jours après l'inclusion de chaque patient hospitalisé en moins de 24H sans sélection sur la gravité.

 

L'essai SOLIDARITY a débuté le 20 mars 2020 sous les hospices de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Les bras de traitement sont :

  • Soins classiques (bras de contrôle)
  • Soins classiques + Remdesivir
  • Soins classiques + Lopinavir + Ritonavir
  • Soins classiques + Lopinavir + Ritonavir + IFN-β
  • Soins classiques + Hydroxychloroquine

C’est l’équivalent de l’étude DISCOVERY en dehors de l’Europe. Les doses utilisées et les médicaments utilisés (deux ou plusieurs) peuvent varier pour chaque pays participant à l'étude. Certains sont administrés sous forme de pilules quotidiennes et d'autres sous forme d'injections quotidiennes. Par exemple, l'essai SOLIDARITY en Norvège évaluera l'efficacité de l'Hydroxychloroquine, Remdesivir et des soins classiques chez les patients adultes hospitalisés diagnostiqués avec COVID19, et les doses utilisées seront:

  • Remdesivir par voie intraveineuse 100 mg par jour pendant toute la durée de l'hospitalisation jusqu'à une cure totale de 10 jours. Une dose de charge de 200 mg à l'inclusion sera administrée.
  • Hydroxychloroquine par voie orale (dans l'USI par sonde nasogastrique) avec 600 mg x 2 dose de charge suivie de 200 mg x 3 tous les jours pendant 10 jours.

Le bras Canadien de l'essai SOLIDARITY évaluera le Lopinavir/Ritonavir, par rapport aux soins standard, et ajoutera éventuellement de nouveaux traitements au fur et à mesure de l'émergence des données (essai CATCO – Canadian Treatments for COVID19). Compte tenu de la méconnaissance actuelle des effets, un calcul précis de la taille de l'échantillon était impossible, mais l'approbation éthique pour l'essai CATCO a été accordée en quelques jours ouvrables par les autorités, soulignant l'importance d'avancer rapidement dans la recherche de solutions à la pandémie de COVID19. Cet essai évaluera les patients gravement malades.

Une autre étude Canadienne étudiera la même combinaison de médicaments (Lopinavir 400 mg / Ritonavir 100 mg deux fois par jour pendant 14 jours, qui sera initiée dès que possible, dans les 1 à 7 jours après la dernière exposition chez des patients stables, comme mesure de prévention pour ceux en contact étroit avec un patient COVID19.

Plusieurs autres médicaments, dont le Favipiravir, un médicament antigrippal produit par Toyama Chemical, peuvent être ajoutés à l'essai.

L'étude international SOLIDARITY inclura donc plusieurs milliers de patients dans des dizaines de pays et a été conçue pour être aussi simple que possible. La conception n'est pas en double aveugle, l'étalon-or de la recherche médicale. Il pourrait donc y avoir des effets placebo chez les patients sachant qu'ils ont reçu un médicament possiblement efficace. Les enquêteurs examineront les résultats intermédiaires et si besoin décideront d’abandonner les bras de traitement qui semblent être sous-performants.

Protocole: Un patient confirmé  COVID19 est éligible et le médecin doit  saisir toutes les données du patient sur un site web de l'OMS, y compris toute condition sous-jacente qui pourrait changer le cours de la maladie, comme le diabète ou l'infection par le VIH. Le patient doit signer un formulaire de consentement éclairé qui est numérisé et envoyé à l'OMS par voie électronique. Le médecin indique les médicaments disponibles dans son hôpital et le site web randomise le patient pour l'un des médicaments à sa disposition ou pour les soins classiques du COVID19. Les médecins enregistreront le jour de la sortie hospitalière du patient ou le jour de son décès, la durée du séjour à l'hôpital et la nécessité ou non d’oxygène ou de ventilation.

 

L’essai RECOVERY (http://recoverytrial.net) piloté par le NHS (National Health System) au Royaume-Uni et comprendra 5 bras de traitement également :

  • Soins classiques (bras de contrôle)
  • Soins classiques + Lopinavir + Ritonavir (Lopinavir 400 mg-Ritonavir 100 mg par voie orale (ou sonde nasogastrique) toutes les
         12 heures pendant 10 jours ou jusqu'à la sortie)
  • Soins classiques + IFN-β1a (solution nébulisée d'IFN-β1a 6MIU (0,5 ml d'une solution contenant 12MIU / ml) une fois par jour
         pendant 10 jours ou jusqu'à la sortie)
  • Soins classiques + corticostéroïde (Dexaméthasone administrée par voie orale ou par voie intraveineuse 6 mg une fois par jour
         pendant 10 jours ou jusqu'à la sortie.  il est permis de basculer entre les deux voies d'administration en fonction des circonstances
         cliniques)
  • Soins classiques + Hydroxychloroquine (administration orale pendant 10 jours au total, comme suit : dose initiale 800 mg,
         800 mg à + 6 heures, 400 mg à + 12 heures, 400 mg à + 24 heures, puis 400 mg toutes les 12 heures pendant 9 jours)

Les principaux paramètres suivis seront les décès à l'hôpital, les sorties d’hôpital et le besoin de ventilation. Des informations supplémentaires sur les résultats à plus long terme peuvent être collectées en examinant les dossiers médicaux ou en les reliant à des bases de données médicales telles que celles gérées par NHS.

 

Il existe d’autres nombreuses études concernant la pandémie de COVID19, vous pouvez les consulter ici :

Nous espérons avoir des réponses rapides à cette pandémie catastrophique dans les semaines qui suivent.

Bon courage à tous,

 

 

Commentaires

 

Laisser un commentaire

2012-2015 © CNCH. Tous droits réservés